De l’écologie intérieure au développement inter-personnel, spirituel et durable

Une éthique de bonté et de bonheur pour tous

J’ai à cœur de vous proposer des outils comme autant de clés de transformation pour manifester les qualités du vivant – dont nous sommes déjà l’expression – de sorte à vivre au grand jour la générosité des liens qui nous unit à tous les règnes.
Nous nous influençons mutuellement, et énormément de choses nous influencent, dont nous ne mesurons pas toujours l’impact, quoique nous soyons de plus en plus au fait de certaines influences nocives. Changer son alimentation, changer son environnement, changer sa façon d’être en relation, sont devenus des comportements de plus en plus fréquents. Avec ces désirs de changement, il y a d’autres enjeux humains, collectifs, sociaux, planétaires. L’essence de ces enjeux est de prendre soin de tout et de tous pour vivre mieux chacun, seul.e et ensemble.

Nous prenons de plus en plus conscience de l’interdépendance co-émergente qui s’exprime au sein de notre vie quotidienne et en éprouvons de la gratitude. La spiritualité n’est plus un à part fantaisiste mais au contraire la conscience que tout commence dans l’esprit, et la nécessité se fait jour de plus en plus des opportunités extraordinaires qui en découlent. Nous pouvons devenir des créateurs. Nous en avons les clés. A nous de les appliquer, à nous de libérer certaines mémoires de souffrance et d’informer autrement le monde de nos intentions.

Sentir nos reliaisons et agir avec fluidité
Lorsque nous sommes apaisés et confiants, nous traitons les situations plus facilement et nos relations sont meilleures. Nous avons tous déjà fait l’expérience d’un jour de grâce où nous sentons la fluidité intérieure, l’aisance, être directement en lien, en résonance avec une même fluidité extérieure. Tout coule alors de source. Les résistances, les dissonances, les frontières s’estompent et nous découvrons qu’il est naturellement possible de nous détendre et de créer avec cette nouvelle conscience, fraîche et neuve, porteuse de visions et de résolutions inédites.

Sortir d’années d’habitudes nocives et de croyances limitantes demande de l’entraînement. Dans la matrice du vivant, nous sommes tous déjà reliés. Nous sommes un écosystème en lien avec tous les autres écosystèmes. Agir dans l’activation de ces liens décuplent nos forces.

Interdépendance et responsabilité
Prendre pleinement conscience de l’interdépendance, c’est donner une nouvelle dimension au changement intérieur. C’est voir celui-ci comme inévitable, comme la responsabilité naturelle où s’éveille une éthique de bonté et de bonheur pour tous, et pas seulement pour soi.
Capables de nous vivre bien dans la relation à nous-même, et cela est la base, nous découvrons, au-delà des peurs et des frilosités du moi, une dimension féconde où se créent de sacrées nouvelles ressources, celles qui réinventeront un futur différent, au meilleur du passé.

Aller dans le courant plutôt que contre, dire oui plutôt qu’un non enfantin, c’est entendre, apprendre, et se diriger à nouveau avec la boussole d’une écosagesse concrète et universelle, au milieu de l’adversité.

De la vision à l’action éthique
Cette boussole est au service d’une écologie intérieure personnelle mais aussi au service d’une écosagesse au sein d’un groupe, d’une association, d’une entreprise qui a besoin de redéfinir ses valeurs pour fédérer une direction inspirante et durable.

Nous avons aujourd’hui besoin de changer en profondeur, pas seulement pour nous-même mais pour un avènement de conscience plus vaste, qui puisse apporter plus de bonheur au sein de notre vie sociale et citoyenne. Un changement de paradigme est déjà en route : il nous fera passer de l’égocentrisme au géocentrisme, par ce retournement intérieur qui ouvre un espace de contribution au mieux-être de tout ce qui est.